Cette promesse reste un contre-pied absolu, une infraction au code de bonne conduite.

05 พ.ค. 65

Cette promesse reste un contre-pied absolu, une infraction au code de bonne conduite.

C’est prendre l’autoroute a contresens.

Qui peut se lancer dans une telle aventure ? Deja provocatrice a le epoque, votre phrase l’est encore tout i  l’heure.

Jesus prononce votre parole a Notre fin tout d’un propos ou il evoque cela est l’essentiel des preoccupations vitales : que vais-je manger et boire, de quoi vais-je me vetir ?

Nous recherchons cela nous est important en sachant que nous ne sommes jamais satisfaits (ou tres rarement) de ce que nous avons. Nous vivons dans le siecle du quantitatif. Nous considerons l’acquisition https://datingmentor.org/fr/rencontres-de-tatouage des biens et des denrees comme une priorite. Devant l’insatisfaction generee via le “jamais assez”, n’oublions pas la parole du Christ : ” A quoi sert a un homme de gagner un chacun s’il en vient a perdre le ame ? ” (Marc 8, 36).

Jesus dans une telle promesse nous rappelle l’ordre des choses : le royaume de Dieu d’abord. “l’existence n’est-elle nullement plus que l’alimentation et le corps plus que le vetement ?” (Matthieu 6, 25) Ce que nous cherchons a acquerir avec nous-memes avec tant d’aprete et d’angoisse, c’est votre que Dieu est pret a nous apporter si nous nous occupons du Royaume. C’est pour cela que celui-ci y a incomprehension entre nous et Dieu. Nos logiques ne se rejoignent gui?re. Nous avons souvent l’impression que Dieu ne nous ecoute nullement. En realite, il nous cause mais nous ne l’ecoutons gui?re et donc ne l’entendons jamais. Nous n’entendons ni sa voix, ni sa parole car ses propos nous genent. C’est ce qui rend difficile une intimite avec Lui.

Notre recherche du Royaume semble s’i?tre en quelque manii?re, imposee a moi de maniere inattendue alors que je venais d’avoir seize ans.

Allant rejoindre des copains pour boire des bieres, j’habite passe entre 2 voitures en stationnement. Un eclat de soleil sur un pare-choc et tout d’un coup j’eus la certitude qu’il y avait une vie apres la mort. Que une vie ici-bas la conditionnait et que je devais rechercher cela etait eternel et m’attacher a toutes les choses qui ne decroitreraient nullement avec le temps alors que les forces iraient en decroissant. A votre moment-la, je n’imaginais pas que une telle revelation correspondait a votre promesse du Christ “Cherchez d’abord le royaume de Dieu”.

Pour memoire, j’avais ete eleve dans la religion catholique mais j’avais tout envoye balader apres avoir mange le gateau et empoche, comme nombre, la montre offerte a la confirmation.

Cette perception interieure fulgurante a conditionne toute mes ri?ves. Autant penser que les parents – qu’ils soient benis -, en ont bave. J’etais considere comme un garcon sans avenir, une catastrophe ambulante car je n’aspirais a aucune des choses qui attiraient les jeunes du age : metier, argent, voiture.

Mon mariage, Au moment de mes vingt annees, aurait du arranger i§a, vu le bon que requiert votre autre etat de vie. Mais votre fut pire i  nouveau, car nous fumes desormais deux a rechercher nos choses eternelles.

Jesus dit dans l’ecriture : ” Cherchez vous degoterez ” (Matthieu 7, 7). Le croyez-vous menteur ? Notre pensez-vous pervers au point de nous Realiser chercher quelque chose d’introuvable, ou qui n’existe jamais ?

Pourquoi votre desir des trucs eternelles, cette soif d’absolu est venue en moi ? Je ne sais jamais. Je m’interroge i  nouveau. Peut-etre du fait des prieres ma maman ? Pouvait-elle imaginer qu’en demandant a Dieu de veiller via moi, ca prendrait cette structure ? En me voyant prendre votre chemin, je ne crois gui?re qu’elle ait eu le sentiment de devenir exaucee. Au passage, on va pouvoir l’etre sans s’en rendre compte car l’exaucement peut prendre une forme tres deconcertante. ” les voies de Dieu ne semblent pas des voies ” (Isaie 55, 8).

Alors que nous etions, mon epouse et moi, donnes perdant parce que nous ne nous soucions gui?re des choses materielles – aucune volonte d’acquisition de maison ou de voiture, de vacances au bout de l’univers -, de maniere totalement inattendue, je devins responsable d’la publicite commerciale d’une reellement grande banque. Je ne m’arretai jamais la car je devins, de maniere toute aussi inattendue, directeur du marketing et du developpement d’la regie d’un grand quotidien francais.

A trente ans avec 1 simple certificat d’etudes primaires et un CAP d’un metier qui possi?de disparu en aussi moment que je fus diplome – typographe ; je me retrouvai a des postes plus eleves que la majeure partie de ceux qui n’avaient mise que sur un carriere. Pour chacun de ces postes, je vis le signe en presence de Dieu et j’eus la preuve qu’il avait tout dispose.